PEU No. 23 Disincorporation

May 30, 2018

CRUM-DesjardinsBilandeFermeture

UTOPIE COMME MÉTHODOLOGIE

Régart, centre d’artistes en art actuel
Septembre 14 – 30 2018
Exposition collective
Commissaire : Amber Berson

Cette édition de la Petite enveloppe urbaine marque officiellement la dissolution du statut de société du CRUM. En 2002, le CRUM a acquis le statut de personne morale afin de satisfaire aux exigences requises pour une exposition hors-site en matière d’assurance et de procédures bancaires. Cependant, au cours des dix-huit dernières années, le collectif a pris la forme d’un réseau de liens affectifs allant à l’encontre de la nécessité de conserver un statut de personne morale sans but lucratif. Les sociétés font souvent l’usage de la métaphore familiale pour décrire leur structure administrative et encourager la loyauté des employés. La superposition d’un modèle paternaliste sur les relations économiques remonte à la fin du XIXe siècle, au moment où les processus de travail propres à l’urbanisation et à l’industrialisation ne correspondaient finalement pas avec les rôles familiaux idéalisés, définis de manière rigide et sexospécifiques. Maintenant que le statut légal du CRUM est dissolu, que reste-t-il ? Des enregistrements sonores, des performances, des expositions et des projets de publication ont fait usage des méthodes d’appropriation et de collaboration pour créer des affiliations transitoires entre des personnes, des lieux et des institutions. En cours de route, des liens intergénérationnels se sont tissés. Le CRUM a des familles biologiques et des progénitures pédagogiques. Un commissaire a récemment qualifié ces groupes de « familles de création ». Dans cet esprit, le CRUM propose la désincorporation comme méthode utopique, laissant derrière lui les affiliations corporatives et évoluant vers d’autres modes et métaphores d’appartenance.

PEU 23. Désincorporation a été publié dans le cadre de l’exposition Utopie comme méthodologie, commissariée par Amber Berson pour le centre Régart (Lévis, Québec), du 14 au 30 septembre 2018. Nous remercions le centre et le Conseil des arts et des lettres du Québec pour leur soutien.

Traduction: Jean-Louis René

Advertisements
%d bloggers like this: